Rencontre avec Maxime Huss, fondateur du blog Empreinte sucrée

par | 2 Août 2023 | Pâtisserie | 1 commentaire

     Maxime Huss est professeur de pâtisserie chez Artesane et fondateur du blog Empreinte sucrée. Dans cette entrevue, il nous parle de son parcours, de son amour de la pâtisserie et de ses activités de blogeur et de professeur. 

Animé par la pâtisserie

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ? Vos ambitions initiales, la naissance de votre amour de la pâtisserie …

Après un bac (ES) j’ai continué mes études et je me suis formé à l’infographie et au web design. Finalement ce monde ne me correspondait pas, j’ai donc choisi de me réorienter pour faire un “métier passion”, à savoir la pâtisserie.

J’ai passé mon CAP pâtissier en accéléré (un an au lieu de deux), puis un CAP chocolatier.

 

Quel a été le “déclic” pour vous consacrer pleinement à la pâtisserie ? 

Il n’y a pas vraiment eu de déclic, plutôt de la réflexion sur ce que je voulais vraiment faire. J’ai fait des stages dans des pâtisseries pour confirmer mon envie de réorientation.

 

Comment avez-vous vécu l’expérience de la reconversion ? Où vous êtes-vous formé ? 

Plutôt bien. J’ai intégré une classe de CAP destiné à la réorientation pour adultes, j’ai donc rencontré des profils similaires au mien, mais à des niveaux de carrière différents.

Cela s’est passé dans un CFA classique, avec les mêmes professeurs que pour les classes de CAP normales.

 

Avez-vous des conseils pour ceux qui n’osent pas se lancer dans une reconversion professionnelle  ? 

Je conseille de faire des stages dans différentes entreprises. Cela permet de se confronter à la réalité du métier.

Maxime Huss, pour son cours vidéo sur les tartes

Partager son savoir-faire à travers un blog, des cours vidéo et des ateliers

Pourquoi avoir décidé de lancer un blog ? 

J’adore le côté créatif de la pâtisserie, j’avais donc envie de proposer ma vision. Mais ouvrir une pâtisserie est un projet long et très coûteux qui ne me correspondait pas.


Le blog était donc une alternative pour faire découvrir mon travail. Ayant des connaissances en web design je savais que je pouvais tout gérer moi même et ainsi minimiser les risques.

Que souhaitez-vous transmettre à travers ce blog ? Comment définiriez-vous la ligne éditoriale de votre blog ?

Il n’y a pas vraiment de ligne éditoriale, si ce n’est que c’est un blog de pâtisserie. Je propose des recettes que j’aime. L’idée était surtout de proposer un contenu très didactique, avec beaucoup d’explications et un pas à pas en photo.

 

Comment élaborez-vous vos recettes ? Quel est le processus ? 

J’ai un petit carnet ou je note les idées qui me passent par la tête, ou quand je vois quelque chose qui m’inspire (comme une association de saveurs).

Ensuite je colle aux saisons, même si les recettes sont disponibles toute l’année je trouve que c’est un non sens de proposer une recettes aux fraises en février.

Et pour finir il y a les tests, parfois ça fonctionne du premier coup, parfois il faut 5 voire 6 essais !

 

Comment avez-vous vécu l’expérience de tournage Artesane ? Qu’est ce que ça vous a apporté ? 

Cela m’a permis d’être plus à l’aise devant une caméra ou un public lorsque je pâtisse. Je propose par exemple des ateliers de pâtisserie proche de chez moi, et je pense que les tournages m’ont aidé à structurer mes cours.

Votre cours Artesane préféré ? Quel cours a été le plus drôle/agréable à tourner ? 

Les sablés de Noël ! Ce sont des recettes simples donc il y a moins de pression par rapport à un glaçage miroir avec 4 personnes qui filment pour ne rien rater du geste !

Et puis c’est toujours ludique de confectionner des petits sablés.

Quelles sont vos autres activités en dehors du blog ? Gérez-vous seul votre/vos activité(s) ?

Je travaille seul, j’ai juste un comptable qui m’accompagne pour l’administratif.

J’anime depuis peu des ateliers de pâtisserie une fois par mois, par très loin de chez moi. Mais le blog reste mon activité principale.

 

Comment se déroulent vos ateliers de pâtisserie ? Où se passent-ils ? Combien de personnes ? Combien de temps ? 

Il y a un atelier par mois (sauf en été), sur des thèmes différents. Je loue un espace modulable dans le village ou j’habite, à Sierentz en Alsace.

Ce sont des ateliers de 9 personnes qui durent environ 4 heures. Chaque participant repart avec un gâteau pour 4 personnes et les fiches recettes.

Ce sont des ateliers conviviaux, je montre les étapes les plus techniques, puis ensuite chacun réalise le montage de son gâteau. Les participants échangent beaucoup entre eux et il y a toujours jusque là une très bonne ambiance, entre passionnés de pâtisserie !

 

Comment envisagez-vous la vidéo versus l’atelier en présentiel ? Quels objectifs associez-vous à chaque support ? En quoi diffèrent-ils, se complètent-ils, se rejoignent-ils ? Pourquoi c’est important pour vous de faire les deux ? 

Les vidéos permettent de toucher un public plus large, qui n’habite pas près de chez moi. Mais sur le principe cela reste similaire, voir les gestes et les comprendre pour pouvoir les reproduire.

 

Que souhaitez-vous transmettre à travers les cours Artesane/les ateliers ? 

Plus que de la technique pure, je souhaite expliquer aux gens ce qu’on appelle la “technologie pâtissière”. Pourquoi le chocolat doit être travaillé de cette façon, pourquoi le poids des ingrédients est primordial, l’intérêt des temps de repos etc.

On trouve maintenant des recettes partout, mais avec quelques connaissances de base on est capable de détecter les erreurs ou le manque d’explications, dans une recette de magazine par exemple, ou de comprendre plus facilement ce qui n’a pas fonctionné.

Dans moins de 3 ans vous fêterez les 10 ans de votre blog, avez-vous des objectifs avant de célébrer cet anniversaire très symbolique ? Comment allez-vous fêter cet anniversaire ? Des idées ?

Je n’accorde pas beaucoup d’importance au temps qui passe, je ne pense pas le fêter de manière particulière, surtout qu’au début ce n’était pas un succès ! 

J’espère juste pouvoir continuer ainsi encore de nombreuses années. Que mon blog intéresse toujours mais surtout de rester passionné par la pâtisserie.

 

Quels sont vos projets ? Quelle est la suite ?

Pour le moment je n’ai pas de projet particulier. J’ai voulu faire trop de choses à un certain moment, et je me suis un peu perdu. Donc maintenant quand je me disperse j’essaye de me rappeler que je suis seul à travailler sur le blog et je me reconcentre sur l’essentiel.

Les ateliers en présentiel m’on demandé pas mal de travail et j’en suis encore au début, je vais donc me concentrer là-dessus et continuer à faire vivre le blog.

Retrouvez tous les cours de pâtisserie de Maxime Huss sur Artesane !

À découvrir sur le même thème

Quel chocolat choisir ?

Quel chocolat choisir ?

Je vous emmène à la découverte des différentes couleurs et formes de chocolat, afin de savoir lequel choisir pour vos préparations.

1 Commentaire

  1. Le chemin de Maxime Huss vers la pâtisserie est un rappel savoureux que la vie, comme une recette complexe, a souvent besoin de plusieurs essais avant de trouver la bonne saveur. S’éloigner de l’infographie pour pétrir la pâte montre qu’il est possible de remodeler sa vie professionnelle comme une tarte malleable. Ses conseils sur les stages sont la cerise sur le gâteau pour ceux qui hésitent à plonger dans le grand bain de la reconversion.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *